imgDep-Earth-NicolasRepond

L’agriculture suisse repose également sur la main d’œuvre extra-familiale. Cette main-d’œuvre ne bénéficie pas de conditions convenables de travail. Malheureusement, les efforts pour trouver des solutions au sein de la branche n’ont pas porté leurs fruits. Il y a un contrat type par canton, tous différents tant en terme de rémunération que d’heures de travail hebdomadaires.

La souveraineté alimentaire souhaite une agriculture rémunératrice. Il faut ainsi que paysans comme les salarié-e-s agricoles voient leurs conditions socio-économiques s’améliorer.